Fronfron55

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le jeu des parallèles

B E R N A R D

 

2016 02 22 038.JPG

C O L L I G N O N

 

L E J E U D E S P A R A L L È L E S

 

ROMAN

ÉDITIONS DU TIROIR

Semper clausus

NOSTALGIE

« …qui devait s'affiner, filer à l'infini, vanish and disappear, Mylitsa, « l'un l'autre » « l'un pour l'autre », « je t'aime » en salade, tout ce paquet de lettres – je n'y regarde plus je n'y

cherche plus rien

 

Quel somptueux mariage Mylitsa, extrasmart assistance, les Prest, les Hankérus, Vautour, Vorschlov de Berwitt, et tous leurs enfants… Cortège, lange Wagen, lents éclairs sur les chromes, carillons de klaxons, caravanes enrubannées (poignées de portes, ailes et antennes garnies de ces petits papillons de tulle que huit jours de vapeurs d'essence suffisent à transformer en petits tampax endeuillés- des femmes, des hommes, des enfants de chœur, des filles d'honneur lève-traînes et porte-queues disposez bien les dragées sur la pelouse sous le voile on devine le cygne et la vasque

Nous fûmes à notre tour beuglants et rubiconds jusqu'à quatre heures on mangea puis il fallait, passé le dessert, témoigner de nouveau notre joie par la ville Cortège II, tintamarre et vitres étincelantes. Et dans la dernière voiture, gréée de poupe en proue de rubans rose gras – médaillée

Les commentaires sont fermés.