Fronfron55

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Popaul l'apôtre

"Quand l'élève est prêt, le maître survient" : adage connu dans le milieu des arts martiaux. Il faut croire que les élèves étaient bien préparés car ils ont immédiatement reconnu en Paul le maître qu'ils attendaient. Luc parle surtout d'une certaine Lydie, qui était apparemment le leader du groupe. "Elle était tout oreilles, écrit-il. Le Seigneur avait ouvert son coeur pour la rendre attentive aux paroles de Paul."

bite,sèche,locataire

 

Malgré son engouement pour le judaïsme, Lydie n'a jamais pensé à faire circoncire son mari et ses fils - personne, d'ailleurs, ne le lui a demandé." C'est l'histoire d'un type qui demande au chirurgien : "Je veux me convertir au judaïsme, pourriez-vous me pratiquer une castration ? - Excusez-moi monsieur, mais le judaïsme n'exige absolument pas une castration! juste une circoncision. - Oui, une circoncision. Qu'est-ce que j'avais dit, déjà ?" - pas pu résister. Bref ! "Mais dès que Paul évoque le rite un peu particulier par lequel on affirme sa foi dans ce qu'il raconte, elle insiste pour s'y soumettre. Il faut dire qu'à la différence de la circoncision, c'est indolore et ne laisse pas de trace. On entre dans la rivière, on s'agenouille, l'officiant vous maintient quelques instants la tête sous l'eau, dit d'une voix forte qu'il vous mouille au nom du Christ, et c'est fini, on ne sera plus jamais le même. Cela s'appelle le baptême. Lydie, après l'avoir reçu, veut que sa famille le reçoive aussi. Elle veut que le nouveau gourou et son compagnon viennent habiter chez elle." Paul, donc, à prononcer comme "l'eau" et non pas comme une folle, bande de nazes qu'on se demande ce que vous de ses compagnons. Quelques années plus tard, Paul adressera aux habitants de Philippes une lettre dans laquelle il prend soin de saluer Evodie, Epaphrodite et Syntiché, et cela me fait plaisir d'écrire les noms de ces figurants, Epaphrodite, Syntiché, qui nous sont parvenus en traversant vingt siècles. Il devait y en avoir d'autres : je dirais une dizaine, une vingtaine. Le charisme de Paul et l'autorité de Lydie font si bien que tous se mettent à croire à la résurrection de ce Jésus dont quelques jours plus tôt ils ne connaissaient même pas le nom." Puis-je tout de même signaler à notre ravi de la crèche que d'autres religion font état de créatures ou demi-dieux "ressuscités le troisième jour" parmi lesquels Atys, castré, endormi et mort sous un pin, dont on célébrait la renaissance miraculeuse lors des fêtes dites "Hilaria", les fêtes où l'on rigole, on l'on est hilare. Il faudrait peut-être faire un peu de religion comparée pour ne pas revêtir la chrétienne de beaux ornements et d'originalité, car elle n'est pas originale du tout. Elle a gagné, ce qui est différent. "Tous se font baptiser. Ce faisant, ils ne pensent pas du tout trahir le judaïsme vers lequel ils se sont tournés avec un zèle aussi vif que mal informé. Au contraire, ils remercient Dieu de leur avoir envoyé ce rabbin si savant qui désormais les guide et leur montre comment adorer en esprit et en vérité. Ils continuent bien sûr à observer le sabbat, laissent leur travail de côté, allument des bougies, prient, et Paul fait tout cela avec eux, mais il leur enseigne, en plus, un rituel nouveau. C'est un repas qui a lieu non pas le jour du sabbat mais le lendemain et que Paul appelle l'agape." Paul affirme donc nécessaire de dépasser la lettre pour atteindre l'esprit : la circoncision ne se fera pas sur une partie du corps, mais sur le coeur.

Écrire un commentaire

Optionnel