Fronfron55 Proullaud;296

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • PAGES LIBRES V

    COLLIGNON PAGES LIBRES T. V 36 02 26 / 46 10 23 1

    MADAME 2036 02 26

     

     

     

    Étrange façon de signer son nom – désir de respectabilité ? glissando-aspirando : mère jusqu’aux

    entrailles. Frisée, surtout : langage excessif, réaction brusque à piqûres mineures, neutre, indésirable, nœuds-nœuds « boulette » unie à ce mufle au ventre lourd comme une étrave. Respectueuse des principes, des égards, attentionnée – faisant cuisine.

    Bureau garni dans le plus déplaisant mauvais goût : « La noce des citrouilles » avec les parents en légumes, filles d’honneur en radis, viol, sexe, prostituées poussées contre les murs de briques, mâle pour fruits mûrs. Madame fraîche et fade, mesquine, têtue, soumise, un cœur sur la main, voyant l’avenir comme un gueuleton, dans un quotidien de fonctionnaires et d’amour. Racle-coquillage et gravier, les grandes machines me désarçonnent, j’ai trop rêvé avant mon lever.

    J’ai trop pensé aux soumissions, chez vous volontaires, n’avez-vous jamais connu ces angoisses, qui suis-je ? dans votre chemise à dentelles, « et si j’allais mourir ? » Vous avez prié mollement, mollement vous avez prié, petite fille fraîche qu’on ne viole pas. Se venger sur l’assassin aussi absurde que de pulvériser le verglas qui tua mon père – des films qui finissent bien : « Tous les services que vous voulez, monsieur Tell. »

    NON 2036 02 17

     

     

     

    ...À LA CONNERIE Soyons théâtraux. Pique en l’air, bonnet dessus. Foules. Depuis une heure je ne dors pas. Ce que je lâche n’est que bribes. Homme d’Occident sois fier, que toutes tes voix s’élèvent, que l’exemple survive, que Dieu soit si grand pour ta pauvre tête, tu ne tueras pas tu t’es tout entier dressé à te taire qu’attendez-vous ? Que les radios s’effondrent sous les bombes ?

    Occident lourd et lent

    Tu ne tueras pas mais tu expulseras la mort

    Tu soulèveras ton peuple contre l’Est

    Histrions de la foi même combat

    quoi, des fonctionnaires en mal d’augmentation rassembleront plus de manifestants que nos défenseurs

    Vieux Léviathan

    pétant jadis fer et feu

    soulève tes pattes

    qui ne soient pas souffrantes

     

    FRISSON 2036 03 19

     

    Le frisson des femmes sitôt qu’on les touche,

    frisson de répulsion du fond des âges

    viol éventration l’homme est contre-nature et si c’était vous qui vous faisiez violer non pas non pas ce serait double déshonneur par un homme

    entre elles pas de problèmes

    cités universitaires entières de filles frottées par couples cuisse à cuisse après couvre-feu

    si naturel de trouver dans sa peau comme soi l’effacement des violeurs

    de se panser sa propre plaie jusqu’au moment ô mon Dieu sans faire exprès

    l’homme pénètre et blesse mon amour

    violé par omission nulle femme d’aucun regard suivi

    corps d’homme dans le sable sec femme qui recule

    gros corps de cochon

    abîmes animaux, modération

    Si nous en disons trop c’est que tous ignorent

    les pages dans les gares dans les rues tendues mais il faut que je crie

    Suffirait de monter un nouveau thermostat c’est facile

    rien de plus facile

    je suis du métier je maîtrise méprise

    vos mains malhabiles aux mouvements mal adaptés

    au réel au rabot à la scie à la lime

    et Mallarmé vous tomberait des mains

    Prétention de l’esclave qui veut tout ramener

    tout renclencher à des combinaisons d’écrous et de boulons

    j’ai besoin d’eux ils n’ont pas besoin de moi

    Tenant tous dans le creux de leurs mains

    le cœur battant du monde

     

     

     

     

     

     

     

    Lire la suite