Fronfron55

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

incohérence

  • Fragments, considérés comme une eouvre complète

    15 05 2017 13h35/13h45


    Près d'une femme. Trouble agréable et fauchant.

    Ne sais quoi dire : tout idiot, tout convenu à mon goût.


    Rêve : lapin mangé

    : victime compissée de filles (en intraveineuses)

    Masochisme – dispersion du moi, vivant dans chaque parcelle de l'ostie.

    ! Avec Marie-José renversée sur les poubelles de Condé

    ! Les poils roux. La goutte d'urine.

    ! Clotilde contre le mur du puits.

    L'instituteur sanguinaire pompe le sang de la carotide. Extases sur le lino du palier.


    Mon enfance, c'et surtout Condé-Pasly. La petite chapelle au grenier, autel, dessins (par moi) du chemin de croix.

    Je bande en lisant les récits d'écorchements assyriens, d'écrasement par éléphant, etc.

    Ecueil : que ça devienne du Michel Leiris.

    Tous ces souvenirs sont banals.

    Ma mère nue et sans poils, immaculée.

    Le père, sexe coincé entre les jambes.

    Quand il... à côté de moi dans le lit à Guignicourt.

    Raconter ce voyage ? ---> Echec : voyage en 69 dans les Pyrénées, le traversin que ma mère intercale entre mon père et moi.

    Lourdes. Les vieux. La mère qui clopine. La procession.

    Gavarnie. Volupté du renoncement culpabilisant de ma mère.

    @ J'assume le masochisme-sadisme de chaque membre du couple.

    Complicité moi-mon père : lac de Gaube, rucher de Pasly.

    Le rucher

    • critiques de ma mère

    • l' « homme-aux-abeilles »

     

    • petit bois, lié aux « creuttes » de Pasly, les accidents.

    • Le pique-nique familial...

      • @ Quand j'y repense, tout n'est pas si sombre.

      • Je me suis complu à ne me souvenir que du désagréable.

      • Explorations de Pasly solitaire, en parlant seul. Les creuttes (ou grottes) bien visibles.

      • La pulvériseuse.

      • Le monde imaginaire, à lier à mes souvenirs.

      • Charabia, - liens (« biens » ?), bœufs, boisx [sic] =, etc...

      • « Gratter à la binette » les escaliers de Buzancy.

      • L'œil-de-bœuf, les élèves en rangs qui s'éloignent. La cour semblait immense.

      • ÷ Je me vois toujours gai, pas plus insupportable qu'un autre, très marqué par la promiscuité, simplement.

      • Désolidarisation de celui qui s'est cru persécuté

      • mais n'oublions pas que mes chocs subis ont été réels.

      • Mes souvenirs, à la file, mais creusés, isolés en épisodes finis, sans exagérer, ne pas faire un recueil pour Eurêka...

      • Ces sujets m'intéressent, mais il me les faut terminer (lapsus freudien ?) - DO miner.

      • Antécedents : Le grand Meaulnes, etc., Pagnol.

      • Orgueil : rentrer dans un cadre littéraire commun aux autres.

      • ` Je ne veux faire l'attendri que les jours où je le serai

      • sinon j'aimerais être aigre et sanglant.

      • Comment utiliser tous ces matériaux ?

      • THEMES

      • Titre global de l'œuvre : « La mécanique compensatoire »

      • Thèmes entrevus :

          • promanades seul avec le Père (à Tanger, interruption)

          • (quelques-unes après le mariage) – Escapades. Mon père m'adorait,comme une prolongation de lui. Il pouvait

          • sans honte s'aimer



    en moi.